Comment faire la pression d’air dans vos pneus ? Vous pouvez procéder de deux façons et chacune d’elles a ses avantages et ses petits inconvénients. Si vous décidez de le faire de façon personnelle, bien que vous économisiez de l’argent, vous perdrez du temps, car vous n’êtes pas un spécialiste. À l’opposé, lorsque vous faites appel à une structure de dépannage en mécanique, votre travail sera fait dans de brefs délais, mais vous serez obligé de payer leur prestation.

Demande des services d’un professionnel en cas de crevaison

En cas de crevaison de vos pneus sur une route, vous pouvez joindre une structure de dépannage qui se dépêchera de remplacer celui ou ceux qui ont subi des dommages. Avec son équipe de professionnels et ses équipements modernes, elle le fera en un laps de temps.

En plus d’être rapide, elle va vous donner un résultat satisfaisant qui vous permettra de reprendre votre chemin dans une sérénité déconcertante. Par ailleurs, elle dispose d’une unité de remorquage qui pourra au cas échéant drainer votre véhicule dans ses locaux (garage) pour les changer. Peu importe la situation dans laquelle vous êtes, elle trouvera toujours le meilleur moyen de répondre à vos attentes.

Mettre de la pression dans ses pneus soi-même

Comme il a été dit un peu plus haut, vous pourrez aussi le faire, mais cela prendra un peu plus de temps. Pour mettre votre projet en exécution, vous devrez disposer d’une clé à vices, d’un ou deux pneus de rechange, d’une jauge à air

 

La première opération à faire avant toute manipulation est de se renseigner sur la quantité d’air à ne pas dépasser pour chaque pneu selon sa position. Toutes ces notes seront présentes soit dans le carnet d’utilisation prévu par le constructeur ou encore inscrit sur la partie située à côté de la valve de ces derniers.

  • Étant donné que vous avez eu à prendre connaissance de la limite de pression à ne pas dépasser pour votre pneu, vous pouvez maintenant enlever le capuchon plastique qui se trouve au niveau de la valve de ce dernier. Mais surtout, protégez-vous avant, car cette manipulation pourrait vous salir.
  • Ensuite, il vous suffira d’enfoncer votre jauge au niveau de cette dernière pour lire sur son écran la valeur de la pression. Si au cours de cette opération vous entendez un petit sifflotement d’air, c’est surement parce que votre instrument de mesure n’a pas été bien mis en place. Essayer donc de vérifier et de corriger sa position, car cette lecture risquerait d’être erronée. Vous pouvez aussi le faire à l’aide d’un manomètre numérique ou mécanique. La différence entre ces deux types d’appareils est tout simplement la suivante : pour le premier (le manomètre numérique), il faudra appuyer sur un bouton pour avoir accès au chiffre affiché alors que le second (mécanique) permet de le voir directement.
  • Après avoir terminé le gonflage, vous pouvez remettre en place le capuchon sur la valve, car il ne permet que d’empêcher l’intrusion de toute sorte d’impureté dans cette dernière. Afin de vérifier si tout est correct, vous devrez effectuer une comparaison du chiffre lu sur le manomètre avec celui du manuel. S’ils sont identiques, votre opération est réussie. Dans le cas contraire, vous réglerez la pression au niveau des 4 pneus.

Remarques sur le gonflage des pneus :

  • Les valeurs des pressions diffèrent selon chaque fabricant. Il est donc important de consulter votre manuel avant toute opération ;
  • Ne jamais commettre la grossière erreur de juger à l’œil nu l’état d’un pneu (peu ou trop gonflé) ;
  • Ne faites jamais un gonflage de pression quand les pneus sont chauds. Laissez les refroidir plutôt pendant un moment ;

Comme cela a été présenté ci-dessus, vous pouvez dès à présent mettre de la pression dans vos pneus sans avoir trop de difficultés.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *